News

Eps2

Electro Power Systems accélère son développement et renforce l’equipe de gestion pour soutenir la croissance

Paris – Milan, 20 septembre 2016 – Le Conseil d’Administration d’Electro Power Systems S.A. (« EPS », ou le « Groupe »), un pionnier des solutions de stockage d’énergie propre, présidé par Massimo Prelz Oltramonti, a examiné et approuvé le rapport financier semestriel 2016.

PRINCIPALES DONNÉES FINANCIÈRES ET OPÉRATIONNELLES

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe est de 2 615 517 € au premier semestre 2016, comparé à 198 429 € au premier semestre 2015. Le backlog du carnet de commandes du Groupe sont d’un montant égal à 6,0 millions d’euros et le taux de conversion du pipeline de projets a augmenté à 10 %.
La croissance du chiffre d’affaires, du backlog et du pipeline sont principalement liés à la stratégie de développement du Groupe de s’axer, depuis le deuxième semestre 2015, sur:

(i) les pays émergents, par des systèmes hybrides (Hybrid Energy Storage System – HyESS) qui n’utilisent que des sources d’énergies renouvelables et des technologies de stockage générant de l’énergie à coût plus faible ; et
(ii) les marchés développés, par de solides partenariats technologiques et références avec Enel, Toshiba, Terna et General Electric.

La stratégie de développement commercial du groupe place 80 % du pipeline de projets en Afrique et en Asie où, avant même la mise en place du réseau commercial et d’assistance déjà planifié, les solutions hybrides d’énergie proposées par le Groupe ont suscité un vif intérêt.
Ainsi, EPS a conclu un contrat avec Necsom en Afrique de l’Est pour commencer la deuxième phase de développement d’une centrale électrique innovante dans la Corne de l’Afrique. La centrale électrique hybride, située à Garowe, dans l’État du Pountland en Somalie, est alimentée par de l’énergie solaire, de l’énergie éolienne, des générateurs traditionnels et en stockant énergie transforme les sources renouvelables intermittentes installées par le Groupe en sources d’énergie stables, faisant économiser plus d’un million de litres de diesel chaque année, et faisant baisser de 17 % les factures d’électricité.
Les résultats financiers du premier semestre 2016 montrent une marge brute de 1 092 368 €, ce qui représente 42 % du chiffre d’affaires consolidé du Groupe, et confirme la rentabilité commerciale et technologique du Groupe. Dans la ligne du développement commercial, les charges de personnel et les charges d’exploitation augmentent pour passer respectivement à 1 830 867 € et à 1 279 589 €, principalement du fait de l’acquisition d’Elvi Energy dans la première partie de l’année 2016, qui a joué un rôle clé dans l’exploitation de la nouvelle stratégie du Groupe.
À la fin du premier semestre 2016, la trésorerie nette du Groupe est de 2 807 968 €, en comparaison à 8 285 208 € au 31 décembre 2015, et a été principalement impactée par l’augmentation du fonds de roulement liées à l’augmentation du backlog de commandes, ainsi que par des investissements en recherche et développement visant à mettre en application le potentiel du HyESS et du module à hydrogène. À cette fin, en juillet 2016, Unicredit a approuvé le soutien de la croissance du Groupe, avec une première ligne de 500 000 euros de financement du fonds de roulement à court terme, et une ligne de crédit à moyen et long terme de 2 000 000 d’euros pour soutenir les investissements et la croissance des commandes. Les contrats de financement ont été signe le 19 septembre 2016, et la ligne à moyen et long terme a été affecté le même jour.
Les tests visant à l’obtention de la certification du HyESS integré aussi avec le module à hydrogène se sont terminés avec succès en juillet, après des essais effectués par des laboratoires internationaux de premier plan. La première mise en service du ce système est prévu au Chili en collaboration avec un “utility” global.
Le 30 juin 2016, soit un an à peine après l’introduction en bourse sur le marché réglementé, le Groupe a installé 46,3 MWh de systèmes de stockage d’énergie et 8,6 MW de centrales électriques hybrides (Hybrid Power Plants) dans 21 pays, avec des projets auxquels ont participé des clients prestigieux et des partenaires stratégiques comme Terna, Enel, Nescom, Toshiba, et General Electric.

Download the document: FR